Le sarcophage de Chrodoara

    En 1979, un sarcophage mérovingien a été dégagé de dessous l'autel de l'église par les archéologues du Cercle archéologique Hesbaye-Condroz, après que le curé alors présent ait permis aux archéologues de pénétrer dans l'église, afin de démonter les marches en bois présentes dans le cœur de la collégiale et éradiquer l'humidité ascendante qui s'y développait. Ce sarcophage s'est avéré être celui de Chrodoara, vénérée sous le nom de Sainte-Ode à partir du XIème siècle. Le mot "Sancta", lisible sur le sarcophage, fait plus allusion à la ferveur religieuse qu'à la sainteté, qui n'est d'ailleurs pas attestée jusqu'ici. L'inscription latérale éclaircit quelque peu ce point : "Chrodoara, noble, grande et illustre, de ses propres biens enrichit les sanctuaires". Le bâton que tient l'effigie de Chrodoara est clairement le symbole d'un pouvoir abbatial.

    Communiqué de presse - Colloque De Sancta Chrodoara à Sainte Ode - 25 janvier 2017